Un mec entre dans un bar ... - CogniScienceS
Le journal Cognisciences est un trimestriel participatif et ouvert à tous qui déchiffre pour vous les secrets des sciences de la cognition.
Cognisciences, journal, sciences, cognition, Bordeaux, cognitif, article, articles, journaux, ensc, association, associatif, cerveau, asso, gratuit, trimestriel, magazine, magazines
15890
post-template-default,single,single-post,postid-15890,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive

Un mec entre dans un bar …

Auteur :

Laurent Mouluquet

Ingénieur diplômé de l’ENSC

« Dois-je pousser ou tirer sur la poignée pour passer cette porte ? »  C’est une question qu’on n’avait pas à se poser dans le Wild Wild West : les portes des saloons s’ouvraient dans les deux sens.

Depuis, chaque jour, et des dizaines de fois, nous devons choisir de tirer ou de pousser cette fichue poignée. Une décision qui ne demande qu’une mini seconde pour être tranchée, mais c’est une décision de trop, car elle pourrait être évitée. Encore faut-il que l’on sache de quoi on parle ?
On va donc parler d’expérience utilisateur. Mais comment définir ce terme qui est mis à toutes les sauces #ergonomie, #utilisabilité, #satisfaction, #utilisateur, #expérience, #interface, #tests, #recherches, #contenus….

Il n’existe pas de définition parfaite mais voici comment elle est définie sur Wikipédia :

« L’expérience de l’utilisateur (en anglais, user experience), souvent contracté par parataxe en expérience utilisateur ou abrégé en UX (User eXperience), est un concept apparu dans les années 2000 pour tenter de qualifier le résultat (bénéfice) et le ressenti de l’utilisateur (expérience) lors d’une manipulation (utilisation provisoire ou récurrente) d’un objet fonctionnel ou d’une interface homme-machine (via une interface utilisateur) de manière heuristique par un ensemble de facteurs. Contrairement à l’utilisabilité, ce concept n’est pas strictement pragmatique dans le sens où il sous-entend un impact émotionnel cumulé à un bénéfice rationnel, il est entendu que la démarche est bien de créer une expérience agréable. Ainsi les définitions respectives des deux termes permettent de relativement bien appréhender la notion. »

De par mes expériences passées, il est important de clarifier une dernière notion : l’UX n’est pas seulement l’Interface Utilisateur dit « UI ». Un schéma vaut mieux qu’une longue explication.

Pour mener à bien une conception centrée utilisateur, il est important de prendre en compte au minimum les quatre étapes suivantes :

#1. Formulation du besoin : la recherche utilisateur, pour quel besoin, quel usage, quelle plus-value ?

Le but est de partager une vision commune et réaliste pour mieux adresser les utilisateurs cibles. Il est donc important d’établir des « persona » pour définir l’archétype de l’utilisateur cible. Une « Experience map » peut s’avérer utile pour cartographier les interactions de l’utilisateur avec le service.
Les méthodes utilisées peuvent être : Brain Storm / Focus group ; observations in situ ; questionnaires et analytics …

#2. Architecture de l’information : se poser les bonnes questions sur l’affichage

Avant de se lancer dans le design, il est important de se poser quelques questions :

  • Que recherche l’utilisateur ?
  • Quelle est l’arborescence logique par rapport aux objectifs ?
  • Que veut-on que l’utilisateur fasse ?
  • Est-ce que les termes employés sont les bons ?

Pour faciliter l’usage, il faut adapter la structuration du contenu :

  • Accéder au contenu recherché avec le moins d’effort possible
  • Guider l’utilisateur qui ne sait pas où il va vers ce dont il a besoin
  • Eviter / réduire les erreurs au cours de la recherche

Les méthodes utilisées peuvent être le Tri par carte, le test d’arborescence ou encore le macro zoning …

#3. Co conception : phase itérative de conception de l’interface

Une démarche de co conception concilie les demandes des utilisateurs et les exigences techniques propres au design d’interface.
Lors de cette phase itérative de conception de l’interface, qui va aller du « zoning » au prototype poussé, la description détaillée des écrans et contenus, les maquettes et les interactions seront présentées et discutées avec les utilisateurs. 

#4. Production et analyse : le travail de conception en amont assure un gain de temps dans la mise en production

Les interfaces disparaissent et les modèles économiques se déplacent vers les services et la relation que vous avez avec vos utilisateurs. La gestion de ce récit expérientiel en cours nécessitera une réflexion à long terme et des compétences de conception narrative pointues, mais malheureusement il n’existe pas de recette miracle ou de processus qui fonctionne à 100% à chaque fois. Les concepteurs UX doivent être flexibles, pour chaque projet. Les processus de conception UX les plus réussis sont à la fois polyvalents et adaptables.
La phase de production concerne la conception dite « finale ». Les contenus numériques sont alors créés et une version haute-fidélité du produit est validée avec les parties prenantes et les utilisateurs finaux grâce à des sessions de test utilisateur. On va donc passer de la création et de la validation d’idées à la collaboration avec les développeurs pour guider et défendre la vision utilisateur.

On se dirige vers un moment où définir et articuler « l’histoire » (le quoi, le pourquoi et le comment) de votre marque / produit / société sera la chose la plus importante que vous faites pour attirer et conserver des clients. Un bon exemple est le titre de cet article, qui vous a attiré l’œil, pensant à une blague.

La conception d’un site pour l’industrie du porno, d’une application d’entreprise pour une grande entreprise financière, d’une application iPad pour enfants pour une aide scolaire, ou encore de portes de saloons, toutes exigent  un processus différent, différentes tâches et une attitude différente.

 

TL ; DR 

La conception d’eXpérience Utilisateur consiste à penser un produit de manière à ce que l’utilisateur se sente bien, en confiance et puisse trouver les informations qu’il cherche tout en ayant envie d’interagir avec le produit.
Un design centré utilisateur s’appuie sur :

  • Compréhension explicite des utilisateurs
  • Implication tout au long du processus de conception
  • Design guidé grâce à l’évaluation des utilisateurs
  • Processus itératif
  • Prise en compte de l’expérience utilisateur globale

Il nécessite des compétences pluridisciplinaires.

Bonne chance !!!

Pas de commentaire

Poster un commentaire